• Au pays de Sarko... et du PS ! Quoi, c'est pas vrai, c'est une blague ? Ils sont pas morts ?!?

     
    Parti socialiste: des motions gay-friendly pour le congrès
    Les quatre principales motions déposées mardi soir, le 23 septembre, au Parti socialiste en vue du congrès de Reims, incluent les revendications sur l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, et le droit à l'adoption. Ce qui n'empêche pas quelques différences, notamment dans la manière d'aborder ces questions.

    Ainsi, la motion soutenue par le maire de Paris Bertrand Delanoë affirme vouloir «accorder à tous les couples, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels, le droit de se marier comme celui d'avoir des enfants», dans le cadre du chapitre «Défendre et étendre les libertés individuelles et les droits des Français». Ajoutant: «Il n'y a pas moins d'amour ni de respect d'autrui dans le nouvel état de la famille contemporaine. Et cette liberté nouvelle ne tolère aucune marchandisation du corps des femmes.»

    De même, la motion soutenue par la maire de Lille Martine Aubry intègre ces revendications dans un paragraphe intitulé «Une politique familiale qui prenne en compte la diversité des familles», expliquant: «La famille est devenue plurielle, diverse. Nous devrons prendre en compte cette réalité. (...) Nous sommes favorables à ouvrir le mariage et l'adoption aux couples homosexuels.»

    De son côté, la motion soutenue par Ségolène Royal explique, à la suite d'un long paragraphe sur le droit des femmes, dans le cadre d'un chapitre intitulé «Lutter contre les discriminations»: «Il est impératif de lutter contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle avec l'ouverture du mariage et de l'adoption pour les couples de même sexe.»

    Seule la motion soutenue par le député européen Benoît Hamon, représentant l'aile gauche du Parti socialiste, va plus loin. Cela se traduit, dans la forme, par un paragraphe spécifique intitulé «Lutter contre les discriminations liées à l'orientation sexuelle». Et sur le fond: «Le droit de chacun à vivre sa sexualité doit enfin devenir un droit fondamental dans une société moderne de liberté. Pour cela il faut commencer par lutter avec la plus grande fermeté contre les discriminations homophobes. Le pacs a constitué une avancée indéniable pour la reconnaissance officielle et les droits des gays et des lesbiennes. Il est temps aujourd'hui de le compléter par de nouveaux droits.» Pacs signé en mairie, égalité pour la retraite, la pension de réversion, veuvage, succession, imposition commune, titre de séjour pour les couples binationaux pacsés, lutte contre la transphobie, mariage, adoption et débat sur la procréation médicalement assistée: cette dernière motion semble décidément ne rien avoir oublié...

    Photos: DR.

    par Marc Endeweld pour tetu.com

    Info du 2008-09-25

    J'ai juste envie de dire BRAVO Benoît Hamon, toi au moins tu sais écouter !...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :